Une École Émancipatrice

 

Éduquer à l’égalité est un enjeu de société. L’inégalité femmes-hommes est une construction sociale. La publicité et les médias continuent de véhiculer des stéréotypes et des images dégradantes de « la » femme, entre objet sexuel perpétuellement disponible et fée du logis.

Faute de moyens, de formation et de volonté politique, l'École ne remplit pas correctement sa mission d’émancipation individuelle et collective des stéréotypes.

Elle reste un lieu de reproduction des inégalités.

C’est dans les consciences que l'égalité doit devenir réelle, et les lois et actions publiques sont les premières garantes des droits qui ont été conquis.

 

NOUS VOULONS

- Une véritable politique éducative nationale non sexiste, luttant contre la lesbophobie et l’homophobie, à tous les stades de la socialisation :

La problématique des rapports de domination entre les hommes et les femmes et de la construction sociale des rôles féminins et masculins doit être prise en compte tant au niveau des programmes que de l'orientation scolaire et professionnelle et de l’animation éducative

- Des séances d'éducation à la sexualité, égalité filles-garçons obligatoires à tous les niveaux de la scolarité

Elles doivent être adaptées à chaque niveau d‘enseignement et doivent faire partie intégrante de la formation des jeunes. Le manque de temps de formation et de moyens des personnels, ainsi que le manque de moyens accordés aux associations pouvant intervenir lors de telles actions, pèsent sur la faisabilité de ces séances, censées être au nombre de trois par an dès le primaire. L'éducation à la sexualité ne saurait se réduire à la biologie de la reproduction ou à la prévention sanitaire, elle doit aussi concerner la relation affective, le désir, le respect entre partenaires, la lutte contre la phobie des lesbiennes, gays, bi et transsexuels.

- Une formation initiale et continue de tous les personnels à l'égalité femmes-hommes

Elle devra inclure la question des violences sexistes et sexuelles et les enjeux de la lutte contre le sexisme dans la protection de l’enfance et de l’adolescence

 

NOUS REFUSONS

- Le dualisme scolaire confessionnel et patronal et le financement de l’école privée

- La baisse permanente du financement des actions éducatives par l’Etat dans les établissements scolaires et la mise en concurrence permanente entre établissements à travers la recherche de subventions diverses pour mettre en place des projets éducatifs

Ecole